À REVEL. – Revel bat RC Montauban 52 à 6 (mi-temps : 30-6).

Le RCR assome Montauban

Fédérale 3 : Une victoire historique pour le RCR.

> L’ESSENTIEL

Avant la rencontre, les deux équipes étaient à égalité de points au classement. Sur le terrain, les locaux ont surclassé des Montalbanais, soi-disant dans le mieux, qui sont tombés sur la tête et auront eu un réveil difficile ce matin. La faute à des Revélois qui continuent leur montée en puissance, qui ont su sortir les ballons rapidement, étouffer leur adversaire par des montées rapides, beaucoup de percussion et en mettant fin à l’indiscipline qui leur coûtait cher. Avec le carton de la Vallée du Girou sur Laroque-Bélesta, voilà qui augure du spectacle pour le match entre les deux gros gagnants du jour qui se rejouera finalement dimanche prochain.

> LES HOMMES.

Toute l’équipe revéloise a été rigoureuse et disciplinée. Une mention spéciale pour Mackowiak qui réalise un gros match dans l’engagement, ainsi qu’Antequera et Durrieu. Quand les tracteurs avancent, c’est plus facile derrière. Le buteur, Gérald Mercier, se voit privé d’un sans-faute par le poteau sur une transformation. Concernant Montauban, on retiendra que Lacombe a réussi les deux seules occasions de scorer pour son équipe.

> ILS ONT DIT.

Rémy Fabre (entraîneur de Revel) : « Satisfait de l’implication et de la rigueur que nous avons mis dans ce match avec une belle première mi-temps. Dès les dix premières minutes, on voit que nous sommes appliqués et qu’on régule bien le match. C’est un aboutissement mais ce n’est qu’un match et il en reste d’autres. Il faut continuer en les gagnant et en travaillant ».

David Bégu (entraîneur de Revel) : « Une victoire bonifiée. C’est la première fois de la saison, dans des conditions météorologiques un peu difficiles mais nous avons appliqué les consignes du début jusqu’à la fin. Nous voyions les progrès depuis deux mois et demi. On voyait les progrès sur les lancements de jeu, sur le respect des consignes et puis petit à petit, on monte en puissance. On fait trois fois quarante bonnes minutes sur les trois derniers matchs et aujourd’hui, nous faisons un match complet face à une équipe de Montauban qui était venue pour jouer et qui nous a imposé d’être présent physiquement. Nous n’avons rien lâché, nous n’avons pas parlé sur le terrain, nous avons été propres dans tout ce que l’on a fait. Nous les avons respectés, nous nous sommes respectés nous et surtout, les consignes ont été appliquées à la règle. Nous avons réussi à écarter les ballons, en remettre dans l’axe et aujourd’hui, on a vu du beau rugby. Félicitations à tous nos joueurs qui ont été propres dans tout ce qu’ils ont fait. Maintenant, nous sommes très satisfaits mais il faut surtout rester humbles. Le collectif est à féliciter parce que ce que nous avions mis en place stratégiquement a été respecté. Nous sommes sortis de notre camp très proprement, nous sommes allé chercher les ballons haut en l’air ».

Jean-François Garrigues (co-président de Montauban) : « Le score est sans appel et nous l’avons vu sur la physionomie du match. Maintenant, nous avons des échéances qui se profilent et il va falloir gagner à la maison, remettre le bleu de chauffe pour assurer le maintien. On savait que ce serait dur jusqu’au bout. On fait confiance aux joueurs qui feront le nécessaire pour rebondir. On a vu surtout une belle équipe de Revel qui est complète et dont la place au classement ne reflète pas sa qualité. C’est une équipe largement supérieure qu’il faut féliciter parce qu’ils ont mis tous les ingrédients pour un beau match de rugby. Je pense que nos joueurs vont se remettre en question et tirer des leçons de ce non-match ».

 

REVEL 52

MONTAUBAN 6

MT : 30 - 6 ; 550 spectateurs ; arbitre : Jonathan Gouzenne (Languedoc).

Vainqueurs : 6 E Barnagaud (9), Durrieu (27), Fabre (34), Hamda (65), Faucon (76), Compagnon (78) ; 5 T (9, 27, 34, 76, 78) et 4 P (4, 16, 21, 45) G. Mercier.

Vaincus : 2 P Lacombe (12, 25).

Evolution du score : 3-0, 10-0, 10-3, 13-3, 16-3, 16-6, 23-6, 30-6 / 33-6, 38-6, 45-6, 52-6.

REVEL : Gayraud ; Sansus, Alberola, Barnagaud, Compagnon ; (o) Bousquet, (m) G. Mercier ; Poret, Durrieu, Ourliac (cap.) ; Antequera, Mackowiak ; Mbenoun, Fabre, Prax. Sur le banc : Hamda, Morin, Mazur, Maury, Mignot, Hébrard, Faucon. Carton jaune : Durrieu (52)

MONTAUBAN : Fauque ; Tartini, Muncherji, Marcato, Montels ; (o) Lacombe, (m) Lafitte (cap.) ; Dibet, Montet, Denis ; Heradi, Lacassagne ; Vayssie, Ginestier, Roches. Sur le banc : Diaz, Simonet, Forano, Domenech, Ancelin, Santini, Combalbert Carton blanc : Ginestier (32).


Commentaires

P-H Marty le mercredi 21 février à 21:35

Effectivement Jean-Michel, quel beau match !!! Les Anciens, invités par le sponsor API cher à nos amis Laurent Dupont et Henri Péchard, ont passé un excellent moment depuis le haut des tribunes dans un 2nd temps après avoir partagé un tout aussi excellent repas ! Les haricots et leur garniture étaient...somptueux !

Oui, les Anciens étaient ...happy, tellement heureux de se retrouver autour de Maxou Bedrède et de Marco Bénazeth. Quel plaisir de retrouver les amis qui ont porté la tunique rouge et noire : Pépe Pérez, Jean-Mi Verdoux, Hugues Savignac, Christian Gay, Tété Teisséré (?), Armand Tazarine, Pierre Rives et Jérôme Chaulet ... Les souvenirs ont été remué : on a refait le match épique de Bédarieux (1986?) et celui, chaud-bouillant, de Portet/Garonne (la même année me semble-t-il)... On a poussé la chansonnette avec le traditionnel "La itou-la itou-la itou- lala", précédé du "Cirque" qui n'a rien a envié à celui de Bouglione !!!

Bref, nous nous sommes éclaté et nous reviendrons, bien entendu ! Vive le RCR, ses dirigeants, ses joueurs et entraîneurs et encore MERCI pour cette belle journée. P-H Marty.

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.