(fédérale 3) : À TORREILLES. - Salanque Côte Radieuse bat Revel 38 à 21 (mi-temps : 23-21). (excellence B) : À TORREILLES. - Salanque Côte Radieuse bat Revel 65 à 24.

Le RCR méritait bien mieux à la Salanque

SALANQUE CÔTE RADIEUSE 38 - REVEL 21

MT : 23-21. Arbitre : Morgan Bordat (Occitanie) ; 250 spectateurs.

Vainqueurs : 5 E Espiritusanto (6), Aulet (15, 80), Bled (26), Journo (70) ; 2 T (6, 80) et 3 P (3, 23, 65) Nouzières.

Vaincus : 3 E du collectif (10), de pénalité (37), Maury (39) ; 3 T Hébrard.

Évolution du score : 3-0, 10-0, 10-7, 15-7, 18-7, 23-7, 23-14, 23-21 / 26-21, 31-21, 38-21.

SALANQUE CÔTE RADIEUSE : Nouzières ; Roger, Reynès, Hugou, Journo ; (o) M. Marty, (m) Montgaillard (cap.) ; Bled, Aulet, Gatougnes ; Espiritusanto, Farre ; Dos Santos, Monreal, Girones.

Sur le banc : Saez, Ion, Salinas, Boix, Le Ret, Lemai, Sanchez.

Cartons jaunes : Dos Santos (36), Farre (54), Boix.

REVEL : Bourdet ; Cals, Muzzolini, Compagnon, Passoni ; (o) Hébrard, (m) Gomez ; Maury, Coustel, Fioret ; Antequera, Lapeyre ; Mbenoun (cap.), Bonnet, Cissé.

Sur le banc : Pitton, Dollé, Charot, Vila, Perron, Cluscart, Gayraud.

Carton blanc : Bourdet (20).

Réserves : SCR 65 – RCR 24.

 

> L‘ESSENTIEL.

Les conditions climatiques autour de l’Agly ont menacé ce match d’un report qui n’aurait jamais eu lieu, toutes les dates de repli étant déjà prises. La rencontre a été déplacée de Canet à Torreilles où la pelouse était finalement en bon état. Elle a permis aux locaux d’attaquer très vite par leur jeu rapide comme l’éclair pour chercher le large. Revel subit puis va mettre la pression sur la ligne adverse après la demi-heure de jeu, en se recentrant sur sa puissance, pour une folle remontée. La pause arrive alors que les Lauragais bousculent les Catalans. Il en sera de même durant 20 minutes à la reprise. Revel presse dans les 22 adverses sans pouvoir conclure. Jusqu’à 10 minutes du terme, les Haut-garonnais n’ont que 5 points de retard. Ils auront fait trembler ce bel adversaire mais comme à l’aller, ils encaissent deux essais à la fin par déconcentration et maladresse.

> LES HOMMES.

Les Catalans ont encore pu compter sur un jeu tranchant et dynamique avec une ligne arrière qui porte le danger en permanence. Côté revélois, le pack semble retrouver son niveau de la saison passée grâce à une mêlée et des portés dévastateurs. C’était également inspiré à l’arrière mais encore une fois, la prestation générale est mal payée.

> ILS ONT DIT.

Gregory Morin (co-entraîneur de Revel) : « Jusqu’à peu du terme, nous sommes encore dans les clous. Nous avons laissé du jus contre Vendres et ça s’est senti au final mais nous sommes montés d’un cran devant. Nous payons des petites erreurs face à une équipe en confiance et qui déroule ».

Guy Dunyach (co-entraîneur de Salanque Côte Radieuse) : « Nous faisons une entame idéale puis ils nous mettent en difficulté. Nous arrivons à nous arracher sur la fin mais c’était quand même difficile aujourd’hui ».

Photos associées : SALANQUE - RCR • 26/01


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.