Les deux équipes vaincues à Vendres

À VENDRES. Vendres-Lespignan bat Revel 27 à 0 (mi-temps : 20-0).

Vainqueurs : 3 E Pujol (7), Méliz (21), Fransino (76) ; 3 T et 2 P (17, 30) Rouve.

VENDRES LESPIGNAN : Rouve ; Pujol, Reinaldos, Méliz, Carayol ; (o) Tricoit, (m) Maurat ; Pendaries (cap.), L. Brun, Payrot ; Chabbert, Guidi ; Pujens, Rouhaud, Castel-Camats. Sur le banc : Michavila, Fransino, Fuster, Bastit, Saccani, Froment, Géromey.

REVEL : Hébrard ; Zara, Bourdet, Hendricks, Cals ; (o) Seguier, (m) Gomez ; Jouve (cap.), Antequera, Azzoug ; Maury, Perruchet ; Molinier, Dollé, Cissé. Sur le banc : Coustel, Mbenoun, Lapeyre, Andrieu, Esteban, Raybaud.

Le Rugby Club Revélois, en pleine reconstruction, a bien du mal a démarré cette saison. Ce qu’il s’est passé pour la réception d’Elne lors de la première journée s’est reproduit sur la pelouse de Vendres. La région des rencontres connaissait des conditions météorologiques difficiles et à part Thuir qui a battu Pézenas 28 à 21, toutes les autres rencontres ont été reportées. La première période face au vent est difficile pour une rencontre ponctuée par beaucoup de fautes défensives individuelles et des ballons perdus en touche. Dès l’entame, les locaux marquaient un essai sur un débordement de l’ailier (7e). Plus tard, alors que le RCR occupe, Vendres récupère le ballon pour un point de fixation sur les 40 mètres, une libération rapide pour l’ouvreur et le centre qui file près des perches (20e). Deux transformations et deux pénalités s’ajoutent pour un score de 20-0 à la pause. À la reprise, le vent qui devait être favorable aux Revélois va faiblir progressivement pour laisser place à la pluie. Cinq touches perdues, trois penaltouches qui ne sortent pas du terrain et Revel ne parvient pas à enchaîner. En fin de match, les Lauragais veulent relancer à la main de leurs 22 mais une interception offre l’essai du bonus offensif aux Héraultais.

La déception était bien palpable chez l’entraîneur, David Bégu. « Nous n’avons pas su être patients, nous manquons de confiance. Nous avons essayé mais nous n’avons jamais été dans l’avancée. Il est difficile d’être objectif après un 27-0. Il y a des lacunes dans ce groupe qui se reconstruit et nous avons besoin de temps. C’était pauvre dans l’engagement et la technique et c’est à nous, entraîneurs, de mettre les choses en place. Vendres a joué vite et bien en se nourrissant de nos fautes », confiait-il après les débats.

 

rugby (excellence B) : La réserve du RCR s’incline à Vendres.

À VENDRES. Vendres-Lespignan bat Revel 31 à 7 (mi-temps : 18-0).

L’équipe réserve du Rugby Club Revélois avait subi un lourd revers (6-39) pour la réception d’Elne lors de la première journée. Ce déplacement à Vendres n’aura pas été propice à un exploit. À part Thuir qui a battu Pézenas 35 à 17, toutes les autres rencontres ont été reportées. Malgré une seconde défaite, on a pu voir une nette amélioration de la part de cette jeune équipe réserve qui s’est retrouvée sur des valeurs collectives et qui n’a pas à rougir face à une belle équipe de Vendres amenée par un Shevchenko (ex-Béziers) en pleine forme. Avec quatre essais, les locaux prennent le bonus offensif. Côté revélois, c’est Choren qui franchit la ligne pour une transformation de Vilotte. Une prestation générale largement perfectible pour l’entraîneur, Greg Morin. « On a pu voir une nette amélioration au niveau de la défense collective mais nous avons encore beaucoup trop de lacunes dans le déplacement sans ballon. Aujourd'hui, notre conquête a été médiocre, contrairement au week-end précédent. C’est donc difficile de produire du jeu. Il faut être plus régulier sur 80 minutes pour aller chercher cette première victoire. On notera la bonne prestation de notre jeune charnière lamarque - Vilotte et les jambes de feu de notre vétéran, Nicolas Choren », confiait-il après les débats.

Avec deux victoires dont une bonifiée, Thuir (9 points) par en-tête devant Salanque, Elne, Servian-Boujan, Pézenas et Vendres-Lespignan (5 points). Suivent Palavas (4 points) et les clubs à ne pas s’être encore imposés : Saverdun, Rivesaltes, Quillan-Limoux, Jacou et Revel. Même après la prochaine journée, avant la première pause, il sera difficile de tirer le bilan de ce début de saison, puisque la première date de repli pour les matchs reportés est fixée au 22 décembre.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.