(excellence B) : À REVEL. - Revel bat Pézenas 31 à 29 (mi-temps : 11-14).

Victoire des réserves au finish

Évolution du score : 3-0, 3-7, 6-7, 6-14, 11-14 / 16-14, 16-21, 16-24, 23-24, 28-24, 28-29, 31-29.

Pour Revel : 4 E Leboucher (32, 57), Esteban (41), Bourrel (71) ; 1 T Vilotte (57) ; 3 P Gayraud (3, 8), Vilotte (80) ; 1 CJ Vila (14).

Pour Pézenas : 4 E P (5, 21, 46, 78) ; 3 T (5, 21, 46) ; 1 P (49) , 1 CJ (14).

Le groupe revélois : Estieu ; Terorohauepa, Zara, Filaquier (cap.), T. Briols ; (o) Gayraud, (m) Vilotte ; Maé, Esteban, Vila ; Leboucher, Patey ; Ferré, ; Bancal, Dias. Sur le banc : Bourrel, Faure, Dubois, Gaillac, Sauvage, Bessières, Choren.

 

> L‘ESSENTIEL.

La réserve revéloise ne voyage pas bien mais peut s’appuyer sur des forces à domicile. Durant la première période, elle va courir après le score en inscrivant deux pénalités et un essai contre deux essais transformés des visiteurs. Un bref passage en tête à la reprise et le schéma sera le même jusqu’à 10 minutes du terme. Un essai piscénois en fin de match semble condamner les Lauragais à la défaite mais la dernière action leur donne une pénalité de 40 mètres face aux poteaux. Le ballon passe, l’arbitre siffle la fin et Revel arrache la victoire.

> LES HOMMES.

L’homme du match est Enzo Leboucher, fort en seconde ligne dans la continuité de ce qu’il avait montré face à Quillan-Limoux et hauteur de deux essais. Fredo Ferré gratte le ballon dans les derniers instants et Pézenas se met à la faute. Vilotte passe la pénalité et donne la victoire aux siens.

> ILS ONT DIT.

Fabian Tournier (entraîneur de Revel) : « C’est une victoire acquise dans la douleur à la 80e minute. Je pensais sincèrement que nous avions perdu le match quand ils ont marqué l’essai à deux minutes de la fin. Je crois qu’ils n’ont pas respecter le jeu parce qu’ils ont fait des petits tas pendant deux minutes sur leurs 40 et au bout d’un moment, c’est une pénalité. C’est une bonne victoire pour un bon groupe ».


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.