Envie de participer ?

(fédérale 3) : Des regrets pour Revel. À REVEL. Salanque Côte Radieuse bat Revel 35 à 28 (mi-temps : 14-15).

Défaites face à Salanque Côte Radieuse

REVEL 28 – SALANQUE CÔTE RADIEUSE 35

MT : 14-15. Arbitre : Arnaud Gonzales (Occitanie) ; 350 spectateurs.

Vainqueurs : 2 E Monreal (42), Pra (61) ; 2 T et 7 P (6, 9, 17, 27, 36, 56, 78) Duret.

Vaincus : 4 E Fioret (16), Cissé (32), Béziat (64), Compagnon (76) ; 4 T Seguier.

Évolution du score : 0-3, 0-6, 7-6, 7-9, 7-12, 14-12, 14-15 / 14-22, 14-25, 14-32, 21-32, 28-32, 28-35.

REVEL : Seguier ; Passoni, Compagnon, Bille (cap.), Cals ; (o) Hébrard, (m) Colom ; Maffre, Reboul, Fioret ; Lapeyre, Maury ; Mbenoun, Dollé, L. Cissé.

Sur le banc : Pelissier, Beziat, Potente, Matey, Jouve, Terorohauepa, Mouffok.

Cartons blancs : Fioret (36), Jouve (54) ; Carton rouge : Beziat (71).

SALANQUE CÔTE RADIEUSE : M. Marty ; Sanchez, Dufresne, Hugou, Journo ; (o) Duret, (m) Bey ; Bled, Aulet, Farre (cap.) ; Pra, Boix ; Jashitashvili, Monreal, Saez.

Sur le banc : Ferrer, Dos Santos, Gatougnes, Picheyre, Le Ret, Reynes, Nouzières.

Cartons jaunes : Jashitashvili (23), Bled (30), Saez (71) ; Carton rouge : Bled (75).

Réserves : RCR 22 – 62 SCR

> L‘ESSENTIEL.

C’est un gros morceau que recevait le RCR ce dimanche et contre qui l’équipe a démontré un grand potentiel. Les deux équipes ont proposé de bonnes intentions de jeu. Les Revélois pêchent par indiscipline, face à un buteur en état de grâce toute la rencontre. Contre le vent et très pénalisés en début de match, les locaux sont enfermés, ratant des placages et étant défaillants en touche. Il inscrivent toutefois deux essais grâce au pack. C’est une très bonne entame de seconde mi-temps des Catalans qui aura probablement fait basculer le match. Distancés un temps, les Lauragais parviennent à revenir. En toute fin de match, un ballon porté des Revélois échoue près de la ligne et d’un essai qui leur aurait donné les deux points du nul, plus celui du bonus offensif.

> LES HOMMES.

On soulignera le sans faute des deux buteurs, Quentin Séguier à Revel et Rémi Duret côté catalan, transfuge de Céret en Fédérale 1. Chez ces derniers, le talonneur Monréal a été très bon, Aulet a toujours mis son équipe dans l’avancée au poste de troisième ligne centre et l’ailier Sanchez a été très en vue. Côté Revélois, Lamine Cissé est un pilier puissant, virevoltant, vif et rapide.

> ILS ONT DIT.

David Aliès (co-entraîneur de Revel) : « Nous sommes tombés face aux réalités d’une belle équipe de fédérale 3. Nous sommes une jeune équipe en début de cycle. Je pense que la défaite est logique même si on finit à 10 mètres d’un exploit. Le point très positif, c’est d’avoir trouvé les ressources pour revenir au score. Les gars auraient pu lâcher à 14-32. On s’est offert une jolie fin de match avec un joli challenge. On va retenir cet état d’esprit. Aujourd’hui, on ne peut que croire ce que l’on dit depuis le départ. Nous sommes une jeune équipe en développement et en début de cycle qui a joué face à un gros calibre. J’espère que nous avons tous pris conscience du travail et du sérieux que nous devions avoir et que nous devons continuer à avoir pour rivaliser avec ce genre d’équipe. Forcément déçus mais pas du tout résignés. On va continuer de bosser. Nous sommes au début d’une histoire et on ne pouvait pas penser que nous allions marcher sur tout le monde au bout de deux mois ensemble. Aujourd’hui, nous sommes à notre place mais ce n’est pas celle que l’on veut et nous allons tout faire pour que ça évolue. Nous allons nous projeter sur un autre gros match qui nous attend à Rivesaltes, dimanche prochain. Alors, on ne peut pas dire que ce point de bonus défensif est un bon point de pris parce qu’on n’aime pas perdre mais oui, dans le sens où à 20 minutes de la fin, on avait autant de points d’écart dans la musette. Nous avons eu les ressources pour revenir et nous allons nous appuyer sur ça. Après, au niveau de l’état d’esprit, avoir fait preuve de ces ressources pour aller récupérer ce point, c’est toujours quelque chose de positif ».

Laurent Pous (co-entraîneur de Salanque Côte Radieuse) : « Je pense qu’on a bien construit notre match. Nous avons été patients et nous savions que c’était une équipe très solide et très forte sur les duels et la conquête. Je pense que nous les avons bien pris sur les duels aériens, notamment en première mi-temps où ils n’ont pas pu développer leur jeu à base de ballons portés. Fidèles à notre jeu, nous avons dynamisé tout ce qu’on a pu ».

Photos associées : RCR - SALANQUE CÔTE RADIEUSE • 11/09


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.