Envie de participer ?

(Fédérale 3) À REVEL. - Saverdun bat Revel 26 à 18 (mi-temps : 3-6).

Le RCR passe à côté face à Saverdun.

REVEL 18 - SAVERDUN 26

MT : 3-6. Arbitre : Damien Sabathier (Occitanie - Pays catalan) ; 300 spectateurs.

Vainqueurs : 3 E Minguez (47), El Harrani (53), Séguéla (75) ; 1 T (75) et 3 P (6, 28, 59) Séguéla.

Vaincus : 2 E Mbenoun (61), Heck (80) ; 1 T (61) et 2 P (24, 49) Séguier.

Évolution du score : 0-3, 3-3, 3-6 / 3-11, 6-11, 6-16, 6-19, 13-19, 13-26, 18-26.

REVEL : Mouffok ; Passoni, Compagnon, Bille, Terorohauepa ; (o) Seguier, (m) Hébrard ; Maffre, Reboul, Jouve (cap.) ; Potente, Maury ; Pelissier, Dollé, Lapeyre.

Sur le banc : L. Cissé, Pitton, Mbenoun, Fioret, Heck, Gayraud, Ferrié.

Carton jaune : Pelissier (28).

SAVERDUN : Gambin ; Zabraniecki, Lebon, Toffolo, Minguez ; (o) Séguéla, (m) Rouille ; Sentenac (cap.), El Harrani, Peyrefitte ; Galetto, Dega ; Bouilhac, Lacoste, Lochoshvili.

Sur le banc : Bareilles, Teriou, Fournié, Limouzy, Bezard, Guichou, Fenoy.

Carton jaune : Sentenac (24).

Réserves : RCR 24 - UAS 27

> L‘ESSENTIEL.

Les Revélois seront passés à côté de cette rencontre pourtant prometteuse, sans même obtenir le point de bonus défensif. La rencontre aura été serrée un temps mais au fur et à mesure que le temps passait, son issue paraissait inéluctable. Saverdun aura fait preuve de plus d’envie pour s’imposer face à des Revélois en manque d’engagement et défaillants en conquête. À la mêlée puis en touche où finalement, ils auront été plus efficaces sur les défensives que sur les offensives. La rencontre serrée, parfois électrique, voyait les visiteurs avoir toutefois la main sur les débats. La transformation de l’essai des locaux à la dernière seconde fuyait les perches et les privait d’un bonus défensif qui n’aurait été qu’une maigre consolation.

> LES HOMMES.

Le troisième-ligne centre ariégeois, Sabri El Harrani, a fait une belle partie, tout comme le talonneur, Lacoste, qui a démontré du talent pour sa première année en senior. Côté revélois, Mathieu Heck en tutorat du Castres Olympique a fait une bonne rentrée et a apporté de la vivacité, tout comme Pitton. Mouffok à l’arrière s’est montré très percutant.

> ILS ONT DIT.

Grégory Morin (co-entraîneur de Revel) : « Les matchs s’enchaînent et se ressemblent pour l’instant. Nous étions partis à un niveau sympathique et plus ça va, plus on descend de niveau. Là, les coachs, on va déjà se remettre nous en question. Parce qu’on s’appuie sur une ossature expérimentée qui à ce jour, donne beaucoup de leçons mais ne montre pas la voie sur le terrain. Ce qui me dérange, c’est que ce soit des jeunes de 20 ans qui rentrent en fin de seconde mi-temps et mettent les choses dans l’ordre. Nous allons continuer de bosser parce que de toute façon, nous savions que nous sommes sur un nouveau projet. Il y a peut-être une ossature expérimentée mais ce n’est pas encore l’osmose et la mayonnaise n’a pas encore pris. Nous verrons ce qu’il va se passer par la suite parce que je pense que nous allons avoir doit à une mini-trêve. Nous allons voir si on peut encore s’entraîner parce qu’on voit que nous en avons besoin. À un moment donné, si on veut exister le dimanche à 15 heures, il faut avoir une hygiène de vie irréprochable. Il y a des efforts à faire individuellement ».

Jimmy Marchandise (co-entraîneur de Saverdun) : « C’est une belle opération mais on s’était dit qu’on voulait faire un coup, avec cette saison bouleversée. On ne sait pas où l’on va par rapport aux annonces qu’ils vont faire mardi. J’espère que nous aurons la possibilité de terminer cette saison parce que quand je vois ce qu’a produit l’équipe aujourd’hui et l’envie que nous avons mis, je pense que nous pouvons faire quelque chose dans ce championnat. ».

Photos associées : RCR - SAVERDUN • 25/10


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.