Envie de participer ?

À REVEL. – RC Cévenol bat Revel 15 à 6 (mi-temps : 3-6).

La frustration des Revélois

REVEL 6

RC CÉVENOL  15

Arbitre : Romain Bernachy (Nouvelle Aquitaine) ; 150 spectateurs.

Vainqueurs : 4 P Vives (15, 27, 41), Barrel (55) ; 1D Barrel (61). Vaincus : 2 P Cals (30, 45).

Évolution du score : 0-3, 0-6, 3-6 / 3-19, 6-9, 6-12, 6-15.

REVEL : Ferrié ; Sicard, Cabrol, Filaquier, Venuat; (o) Baux, (m) Cals ; M. Heck, E. Leboucher, Vila ; Maffre, B. Patey ; Mbenoun (cap.), Torres, Pitton. Sur le banc : Ferre, L. Fioret, Salas, Pelissier, Chaffre, Muzzolini, Vilotte. Cartons blancs : Leboucher (26), Pelissier (59).

RC CÉVENOL : Barrel ; Suta, Dejoux, Sadoudi, Marchelidon ; (o) Vives, (m) Ayme ; Herbaut, Schmit, Bazalgette ; Le Goff, Fonlupt (cap.) ; Michelle, Redares, Zelmat. Sur le banc : Baptiste, Malfroot, Mermillod, Boudet, Martinez, Lepage, Della Maggiore.  Carton blanc : Le Goff (20), carton jaune : Barrel (66), carton rouge : Michelle (33).

Réserves : RCR 25 – RCC 0 par forfait.

> L‘ESSENTIEL.

C’était la reprise pour des Revélois en manque de compétition depuis 7 semaines face à des Gardois amoindris qui ont dû déclarer forfait en équipe réserve. Revel a mené le jeu face à des visiteurs qui réalisent le match parfait à l’extérieur. Le RC cévenol laisse les commandes du jeu, sont présents en défense et prennent les points au pied quand l’occasion se présente. Les Revélois peuvent être déçus car la victoire leur tendait les bras. Après 20 minutes, leur arrière franchit le dernier rideau pour filer entre les perches mais l’arbitre siffle, pour leur donner une pénalité dans leur camp et mettre un carton rouge aux visiteurs. En fin de match, il siffle un en-avant inexistant au pilier qui allait à son tour entre les poteaux.

> LES HOMMES.

Les buteurs cévenols ont eu 100% de réussite. Côté revélois, tout le paquet d’avant a fait une belle prestation en conquête avec Enzo Leboucher omniprésent au poste de 8.

> ILS ONT DIT.

Gregory Morin (entraîneur de Revel) : «Je ressens beaucoup de frustration parce que comme je l’ai dit aux joueurs, ils ont mis les ingrédients aujourd’hui. Nous devions gagner. En plus d’arrêter l’action, on nous refuse un essai puis un autre, sur un en-avant qui n’existe pas. Je ne le dis pas d’habitude mais aujourd’hui, on nous a clairement volé deux essais. Ça me dérange pour les joueurs parce qu’ils ne méritent pas de perdre ce match ».

Laurent Brajon (entraîneur du Rugby club cévenol) : « Nous étions venus avec une équipe très amoindrie et nous nous excusons de ne pas avoir pu présenter une équipe réserve. Nous arrivons à gagner chez une équipe qui malheureusement a du mal cette saison mais propose un visage bien attrayant que leur classement. Je pense qu’ils sont très frustrés sur cette action du carton rouge, parce que s’ils marquent, le match n’est pas le même ».


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.