Envie de participer ?

(fédérale 3) Cruel manque de justesse pour le RCR. À REVEL. - Vendres-Lespignan-Sauvian bat Revel 27 à 0 (mi-temps : 0-13).

Trop de maladresses freinent le RCR

Arbitre : Louis Rey Roudergues (Nouvelle Aquitaine) ; 300 spectateurs.

Vainqueurs : 2 E Spinella (24), Payrot (65) ; 1 T (24) et 4P (4, 12, 46, 57) Pecherand ; 1D Brun (60).

Évolution du score : 0-3, 0-6, 0-13 / 0-16, 0-19, 0-22, 0-27.

REVEL : Muzzolini ; Sicard, Cabrol, Filaquier, Venuat; (o) Ferrié, (m) Baux ; Matthieu, E. Leboucher, Heck ; Esteban, Maffre ; Mbenoun, L. Fioret, Pitton (cap.). Sur le banc : Bourrel, Pelissier, Salas, Vila, Genoudet, Terorohauepa, Lamarque. Carton jaune : Pelissier (64).

VENDRES LESPIGNAN SAUVIAN : M. Brun ; Fallas, Spinella, Becus, Constant ; (o) Pecherand, (m) Anturville ; Soulet, Fransino, Pendaries (cap.) ; Bastit, Robert ; Hardy, Fuster, Castel-Camats. Sur le banc : Chavernac, Moncassin, Curbaille, Payrot, Galibert, Laden, Poveda. Carton jaune : Pendaries (38)

> L‘ESSENTIEL.

Les Héraultais mettent beaucoup d’intensité d’entrée. Les Revélois prennent les pénaltouches et ne tenteront jamais les perches mais ils se précipitent et commettent des erreurs. Il y aura beaucoup de fautes des deux côtés d’ailleurs. Les locaux perdent des lancers, ne trouvent pas des touches, tombent les ballons et l’EVLS en profite pour asseoir l’occupation. Le RCR fait une meilleure entame du second acte mais avec toujours trop de maladresses. Les visiteurs déroulent au pied et vont reprendre progressivement les commandes du jeu.

> LES HOMMES.

Le buteur héraultais, Théo Pécherand, a inscrit un nombre de points important, Robin Curbaille et Gwenegan Soulet ont fait un gros match. Côté revélois, le pilier Jean-Claude Pelissier a fait une bonne entrée, Derrière, la paire de centres a fait une belle prestation. Les jeunes Antoine Salas et Romain Lamarque ont fait leur première apparition en équipe une.

> ILS ONT DIT.

Gregory Morin (co-entraîneur de Revel) : « Aujourd’hui, nous faisons tomber tous les ballons. 12 en première mi-temps, je crois. Eux font le match parfait à l’extérieur, en jouant au pied et chez nous. De notre côté, ce n’est pas un manque de volonté parce que nous avons essayé de produire du jeu mais nous n’arrivons pas à concrétiser. On travaille toujours, les gars sont là, ça bosse. Nous avons quand même 18 blessés et 4 suspendus, surtout sur des postes clé. Donc, nous sommes dans le dur, on ne va pas se mentir mais nous sommes dans notre projet de lancer des jeunes du cru. Nous savons que ce sera dur jusqu’à la fin. Aujourd’hui, nous avions encore deux jeunes joueurs qui faisaient leurs débuts en équipe une. C’est le but aussi. Nous allons continuer de les former et surtout d’essayer de prendre un peu plus de plaisir en maîtrisant ce que nous avons envie de faire. À ce jour, on ne maîtrise pas tout ».

Aurélien Charles (co-entraîneur de Vendres Lespignan Sauvian) : « Nous étions venus chercher une victoire. Nous savions que ce ne serait pas facile et ça ne l’a pas été. Nous avons maîtrisé mais nous avons fait beaucoup de fautes. Eux aussi mais ils n’ont pas fermé le jeu, ils ont joué jusqu’au bout. On part avec la victoire mais il faudra encore travailler. Si nous gardons cet engagement, ça ira très bien ».

Photos associées : RCR - Vendres Lespignan Sauvian • 21/11


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.